Les technologies de l’information numériques, comme l’épandage spécifique aux zones utilisé pour la fertilisation, sont devenues indispensables à l’agriculture moderne. La documentation automatique facilite le travail quotidien de nombreux agriculteurs. Cependant, beaucoup d’entre eux se demandent s’il vaut mieux choisir les données d’un capteur ou celles d’un satellite. Nous avons résumé l’essentiel pour vous.

Case mit Pflanzensensor ISARIA PRO Active

Pourquoi une gestion spécifique aux zones avec un capteur de végétaux ou un satellite est-elle judicieuse ?

Pratiquement aucun facteur de production de votre exploitation n’est aussi irrégulier que vos sols. Les différents types de sol, la présence d’eau et d’autres facteurs environnementaux entraînent une fluctuation parfois importante du potentiel de rendement des zones d’une même surface. Malgré la longue expérience des agriculteurs, les grandes différences entre les zones de rendement au sein d’une parcelle sont souvent sous-estimées. De ce fait, la répartition précise et adaptée au besoin des semences, des engrais ou des produits phytosanitaires s’avère difficile. Les technologies modernes de détection automatique des différentes zones affinent la gestion spécifique aux zones de l’ensemble de votre parcelle, qu’il existe ou non des valeurs expérimentales concernant celle-ci. Un agriculteur expérimenté peut tout de même faire entrer sa propre opinion dans le système. Ainsi, vous êtes en mesure d’augmenter vos rendements en favorisant précisément les zones productives et améliorez ce faisant l’efficacité de la quantité d’application. En même temps, vous exploitez toujours pleinement le potentiel de rendement.

Capteur de végétaux ou satellite : quels sont les avantages des systèmes ?

Pour la fertilisation, il est impératif de réagir à l’absorption d’azote actuelle dans les différentes zones de la parcelle. C’est en effet la seule façon pour vous d’agir sur l’état de la végétation dans la bonne direction. Il est possible de favoriser les sites dont on attend un rendement élevé par le biais d’une fertilisation plus poussée ou de fertiliser davantage les plantes dont le développement est moins bon pour homogénéiser l’état de la végétation. Les deux stratégies ne fonctionnent que si vous procédez sur la base d’un relevé d’état actuel. Il existe différentes manières d’établir les cartes numériques pour la fertilisation spécifique aux zones. Les données d’un capteur de végétaux ou d’un satellite peuvent être utilisées.

Un premier pas consiste en l’utilisation des images satellites dont les cartes sont à votre disposition dans ISARIA CONNECT. Outre le NDVI (Normalized Difference Vegetation Index), ), qui exprime l’indice de biomasse, vous voyez également dans le système de gestion des données ISARIA CONNECTdes données importantes comme les courbes de températures et de précipitations dans vos cultures.

L’utilisation des images satellites présente les avantages et les inconvénients suivants.

Avantages du satellite :

  • Accès aisé à la gestion spécifique aux zones
  • Disponibilité rapide des données
  • Possibilité de réaliser de premières expériences dans la réalisation de cartes d’application avec ISARIA CONNECT
  • Coûts de lancement réduit, mais pas d’amortissement
  • Bon pour les observations à long terme

Inconvénients du satellite :

  • Compte tenu des nuages ou d’un site défavorable (survols moins fréquents de certaines régions par les satellites), des images satellites actuelles ne sont souvent pas disponibles au moment voulu
  • Le NDVI entre en saturation -> Aux stades de développement tardifs, aucune différence d’état des végétaux n’est plus perceptible
  • Les lisères ombragées modifient le résultat (important : pour l’obtention de bonnes images satellites, la tournière doit être coupée en raison de l’influence des bords)
  • Différentes méthodes d’interpolation ont pour conséquence que les lisières/bandes herbeuses/manques influent sur la carte de potentiel de rendement de l’ensemble de la parcelle
  • L’état des végétaux change très fortement notamment au cours du développement juvénile. Au printemps, une image satellite de sept jours ne reflète pas l’état actuel de la végétation. Un satellite ne survole une surface que tous les 5 jours en moyenne.

 

Les avantages d’un capteur de végétaux dans la gestion spécifique aux zones

Compte tenu de ces limitations et imprécisions, l’utilisation supplémentaire d’un capteur de végétaux tel que l’ISARIA PRO Active ou l’ ISARIA PRO Compact est recommandée. Ces capteurs sont fixés directement sur le tracteur et déterminent l’indice de biomasse de même que l’indice d’absorption d’azote en temps réel pendant le passage. La quantité à appliquer est alors déterminée sur la base de ces données mesurées en temps réel et de la stratégie de fertilisation/de protection phytosanitaire choisie, et transmise à l’outil d’application. Les données mesurées avec l’ISARIA PRO Compact et l’ISARIA PRO Active peuvent être gérées dans ISARIA CONNECT ; ainsi, toutes les données de vos végétaux sont sous votre contrôle ! Une documentation automatique de votre application de fertilisants et de produits phytosanitaires fait partie intégrante d’ISARIA CONNECT et est reconnue officiellement.

Le capteur possède quelques avantages par rapport au satellite.

  • Disponible à tout moment et immédiatement
  • Aucune influence de la population
  • Reflète l’état actuel
  • La quantité d’application peut être modifiée à tout moment, y compris pendant le passage
  • Tout en une seule opération : mesurer, calculer, appliquer
  • Détecte l’indice de biomasse et l’indice d’absorption d’azote
  • Aucune saturation, même aux stades avancés de la végétation, grâce à l’indice d’absorption d’azote
  • Commande de l’outil d’application possible facilement même sans ISOBUS
  • Transmission de cartes d’application réalisées préalablement au terminal du tracteur inutile
  • Gain de temps -> pas de calcul préalable de cartes d’application sur PC
Comparaison entre le capteur végétaux et le satellite

Amélioration du rendement et de la qualité de votre récolte grâce à la fertilisation assistée par capteur avec détection de l’état de la végétation en temps réel

Les avantages d’un capteur de végétaux ISARIA installé sur le tracteur par rapport aux cartes satellites sont évidents. Vous disposez pour la fertilisation de données actuelles, précises et fiables. En outre, vous pouvez également entrer dans le terminal des données historiques, comme des cartes des sols ou des cartes de rendement, qui seront prises en compte lors de la fertilisation avec le capteur de végétaux. Ceci rend votre épandage d’engrais sûr et efficace. C’est pourquoi le recours à un capteur de végétaux ISARIA est recommandé notamment pour les apports de qualité dans les céréales. L’actualité des données est dans ce cas particulièrement importante. Avec le système ISARIA, vous n’avez pas besoin d’utiliser des données passées, âgées de plus de cinq jours, mais connaissez toujours l’état actuel de la végétation.

Cet article est paru dans:

Toujours au courant.

Que se passe-t-il dans l'agriculture numérique ?